Le Blog de Sextant Monétique

L’ENCAISSEMENT PAR CARTE BANCAIRE : DU SABOT AU TPE ANDROID

L'invention du fer à repasser

Le fer à repasser, ancêtre du TPE

Dans les années 1967, en France, les cinq banques françaises créent la carte bleue, une carte en plastique pour lutter contre les Américains : American Express et Diners qui essaient de s’implanter en France. Dans un premier temps pour retirer de l’espèce aux distributeurs de billets et ensuite pour régler ses achats chez les commerçants.

Les premières cartes bancaires sont en relief. Les informations en relief sont : votre nom, prénom, adresse, numéro de compte. Elles permettent l’identification du compte et la lecture des coordonnées bancaires pour le règlement chez les commerçants. Le terminal de paiement qui permet de « lire » ces informations est nommé le fer à repasser ou sabot. Le relief permet au sabot d’imprimer les coordonnées bancaires du client sur une facturette grâce à un papier carbone. La facturette est signée par le client et ensuite transmise à la banque pour une transaction à distance.

Le tout premier TPE

C’est en 1971, avec l’apparition de la carte de paiement avec une piste magnétique les porteurs peuvent accéder au retrait en espèces 7jours/7 et 24h/24 grâce aux premiers distributeurs automatiques de billets.

Elle donne également naissance au premier terminal de paiement « électronique » aux États-Unis. Il permet la lecture des données du porteur et sécurise la transaction en accédant au solde du compte afin d’accepter ou de refuser le paiement. Il est encore demandé une signature sur la facturette. Ce moyen de paiement se généralise en 1980.

Les débuts de la carte à puce

Roland Moreno dépose en 1974 le brevet de la carte à puce mémoire. Elle est utilisée au départ sur les cartes électroniques avant d’être utilisée sur les cartes bancaires en 1985. Elle sécurise le paiement, car elle communique directement avec la banque pour valider ou non la transaction.

En 1983 apparaissent les premiers TPE mixtes, permettant de lire la carte à bande magnétique et la carte à puce grâce à des fabricants comme Electronic CKD, Ingenico, Sagem et Dassault.

En 1992, la puce mémoire devient obligatoire sur toutes les cartes bancaires.
En France, l’évolution de la carte à puce permet une transition technologique entre le sabot et le terminal de paiement électronique, laissant peu de temps aux entreprises de s’équiper en terminal de paiement pour les cartes à pistes magnétiques.

L'apparition du code confidentiel

C’est en 1990 que le TPE français avec clavier fait son apparition, permettant la saisie de votre code confidentiel. Depuis ces années, les terminaux d’encaissement électronique ne cessent d’évoluer.

Tout d’abord avec le premier TPE Portable en 1997, suivi des paiements en ligne, TPE 3G, Bluetooth, le lecteur de carte mobile, le sans contact, le TPE mobile Android …

Le TPE android d’aujourd’hui

Le TPE Android fait sa première apparition en 2019. C’est un terminal de paiement mobile avec un système d’exploitation sous Android permettant l’accès à de nombreuses fonctionnalités et applications de gestion d’encaissement. Ce TPE possède un écran tactile et l’interface est similaire à celle d’un smartphone ou d’une tablette Android. Il permet l’encaissement de tous types de carte bancaires, des titres restaurants, la lecture de code barre, la prise de commande, la signature, … Les terminaux Android peuvent se connecter en IP, 3G/4G, Bluetooth et Wifi. Les mises à jour sont effectuées automatiquement à distance.

Des évolutions technologiques feront apparaître de nouveaux modèles d’encaissement dans les années à venir. Découvrez nos TPE fixes et portables en location ou à l’achat et profitez d’un accompagnement personnalisé selon vos besoins !

 

Du sabot au TPE Android en vidéo

Partager cet article

L’ENCAISSEMENT PAR CARTE BANCAIRE : DU SABOT AU TPE ANDROID

Défiscalisation

LA DEMATERIALISATION DES POURBOIRES